Liberté pour Fariba Adelkhah, anthropologue emprisonnée en Iran depuis juin 2019

Le 20 mars dernier, après près de 300 jours de rétention, Roland Marchal, chercheur au Centre de recherches internationales (Ceri) de Sciences Po, était enfin libéré. Fariba Adelkhah, chercheuse dans ce même centre, elle, est encore incarcérée. Son procès pour “propagande contre le système politique de la République islamique” et “collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale” aura lieu demain, le 18 avril. En temps de confinement, la communauté scientifique reste mobilisée pour sa libération : https://faribaroland.hypotheses.org/



Citer ce billet
Claire Clouet (2020, 17 avril). Liberté pour Fariba Adelkhah, anthropologue emprisonnée en Iran depuis juin 2019. ARI – Anthropological Research Institute on Music. Consulté le 25 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/cx1j

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search