Le Musée du Quai Branly distingue deux jeunes chercheurs de l’Institut ARI / Quai Branly Museum distinguishes two young ARI Institute researchers

Lauréat Prix de Thèse 2021 

Jaime Salazar, Institut ARI – CNRS, Bayonne pour sa thèse Made in Colombia. Une analyse ethnographique de la fabrication des musiques (afro)colombiennes (EHESS, 2020), sous la direction de Denis Laborde (EHESS) et Carlos Miñana Blasco (Universidad Nacional de Colombia, Bogota).     https://www.espaces-latinos.org/jaime-salazar

   

Jaime Salazar                                                                                    Julie Oleksiak

Mention spéciale Prix de Thèse 2021

Julie Oleksiak, post-doctorante, Institut ARI – CNRS, Bayonne pour sa thèse Des musiques du monde à Royaumont. Fabrication de la diversité et programmation de rencontres dans une institution culturelle (EHESS, 2020), sous la direction de Denis Laborde   –     https://ari.hypotheses.org/246

Anthropologie de l’absence / Anthropologie der Abwesenheit – UFA, Bayonne, Institut ARI 22-26 novembre 2021

Du 21 au 26 novembre 2021, l’Institut ARI organise une Université d’Automne sur le thème de l’Anthropologie de l’absence  / Leere, Stille und die Erfahrung des Wartens: Anthropologische Perspektiven auf das Themenfeld Abwesenheiten.

Collaboration : Université franco-allemande (UFA, Sarrebruck), Institut ARI – CNRS / UMR Passages, Université de Hildesheim (Center for World Music), Université de Cologne (Institut für Europäische Musikethnologie), Université de Californie à Los Angeles (UCLA), Südosteuropa Gesellschaft e.V. (München)

  Bibliothèque du château Antoine d’Abbadie (Hendaye)

Programme: UFA Nov. 2021 Programme-1-1

Appel à candidatures : Université franco-allemande “Une anthropologie de l’absence” Bayonne, 22-26 novembre 2021

Avec l’appui de l’Université franco-allemande (UFA, Sarrebruck), l’Institut ARI – UMR 5319 Passages (Denis Laborde) organise avec le Center for World Music de l’Université de Hldesheim (Raimund Vogels, Michael Fuhr) et le Département de Musicologie de l’Université de Cologne (Eckehard Pistrick) une université d’Automne sur le thème :

LE VIDE, LE SILENCE, L’ATTENTE : UNE ANTHROPOLOGIE DE L’ABSENCE.

Elle est ouverte aux étudiantes et étudiants de Master, Doctorat et Post-doctorat. Toutes les disciplines des SHS sont concernées.

Arrivée : dimanche 21 novembre 2021. Départ : samedi 27 novembre 2021.
Participants : 16 étudiants & chercheurs (master, doctorat, postdoctorat). Toute nationalité, toutes disciplines.  Langues  : français, allemand, anglais.
Lieu : Institut ARI (CNRS-EHESS), Cité des Arts, 3 avenue Jean Darrigrand, F-64100 Bayonne  Inscription : par courrier électronique adressé à denis.laborde@ehess.fr ; epistric@uni-koeln.de ; cwm_fuhr@uni-hildesheim.de
Limite des inscriptions : jeudi 28 octobre 2021 à 23h59   / Sélection : Vendredi 29 octobre 2021  /  Frais : Gratuit.
Important : Les billets de transport sont achetés par l’UMR Passages – Institut ARI [pas de remboursement possible]
Gare SNCF : Bayonne / Aéroport : Biarritz

Appel-Université-Franco-allemande-UFA-Nov. 2021_compressed

     

Appel à candidatures – Université d’automne franco-allemande : Une anthropologie des émotions

        

Avec l’appui de l’Université franco-allemande (UFA, Sarrebruck), l’Institut ARI – UMR 5319 Passages organise avec le Max Planck Institut für Bildungsforschung (Berlin) une université d’Automne sur le thème : Une anthropologie des émotions : questions d’épistémologie.

Elle est ouverte aux étudiantes et étudiants de Master, Doctorat et Post-doctorat. Elle vise à partager des analyses portant sur des situations de fabrication des émotions. Toutes les disciplines des SHS sont concernées.

Arrivée : dimanche 3 octobre 2021. Départ : samedi 9 octobre 2021.
Participants : 16 étudiants & chercheurs (master, doctorat, postdoctorat). Toute nationalité, toutes disciplines.  Langues  : français, allemand, anglais.
Lieu : Institut ARI (CNRS-EHESS), Cité des Arts, 3 avenue Jean Darrigrand, F-64100 Bayonne  Inscription : par courrier électronique adressé à denis.laborde@ehess.fr & lichau@mpib-berlin.mpg.de
Limite des inscriptions : dimanche 5 septembre 2021 à 23h59                Sélection : Mardi 7 septembre 12021    Frais : Gratuit.
Important : Les billets de transport sont achetés par l’UMR Passages – Institut ARI [pas de remboursement possible]
Gare SNCF : Bayonne / Aéroport : Biarritz

Appel-Université-Franco-allemande-UFA-oct. 2021

Bourse de Doctorat Cifre de l’Ethnopôle basque (EKE – ARI)

L’Institut culturel basque et l’Institut ARI-CNRS offrent une bourse de doctorat Cifre sur le thème : “Création artistique et droits culturels en Pays Basque” (2021 – 2024). La bourse CIFRE est soumise à approbation de l’ANRT (Ministère de la Recherche). Elle comprend deux impératifs à tenir en parité : – une tâche de coordination de l’ethnopôle (basée à Ustaritz) ; –  une thèse de doctorat en 3 ans sur le thème « Création artistique et droits culturels en Pays Basque ». La thèse est basée à l’Institut ARI de Bayonne et relève de l’École doctorale EHESS (Paris) Date limite : Lundi 26 juillet 23h59  OFFRE DE THÈSE CIFRE VF

Workshop “L’injonction participative dans les sciences sociales”

L’Institut ARI de Bayonne organise un Workshop de deux journées sur le thème de l’injonction participative dans les sciences sociales : du jeudi 25 février 14 heures au vendredi 26 février 17 heures.
Nous organisons l’événement en présentiel et nous lui conservons délibérément un contour brainstorming dans l’idée de questionner nos propres certitudes et de cerner la façon dont des programmes de recherche s’ajustent à des injonctions institutionnelles sur le thème de la participation. 

Peut-on promouvoir une politique scientifique basée sur les capacités dans un monde institutionnel régi par des appels à projets qui valorisent les procédures sur les processus ?

L’injonction à la participation ne déplace-t-elle pas en direction de la recherche des questions qui devraient être posées d’abord à la gouvernance ?

Comment articuler participation scientifique & culturelle dans le projet Traces (Institut ARI – Haizebegi – DRAC Nouvelle Aquitaine 2021) ?

Il sera donc question de sciences participatives, mais aussi de projets culturels menés dans ce même esprit, il sera question du programme Nouveaux Commanditaires de la Fondation de France, des Droits culturels, de l’initiative Particip-Arc du Ministère de la Culture un par le MNHN et d’autres réalisations sur lesquels porter notre regard analytique.  Notre idée est de faire en sorte que de ce grand désordre conceptuel, méthodologique, puisse naître une programme de séminaire ou une séquence de workshops à prévisibilité prescrite qui permettront de générer des réflexions utiles à nos propres pratiques, notamment celles qui sont amenées à se développer dans le cadre de La Fabrique. 
 
Le Workshop est piloté par l’équipe de l’Institut ARI, se joindront à nous : Pierre Marsaa  (association Point de Fuite, médiateur pour Les Nouveaux Commanditaires dans la région Nouvelle Aquitaine) et Jean-Damien Collin (Délégué général de la Fondation de France, région Grand Est). 
 
Workshop 
L’injonction participative dans les sciences sociales 
Jeudi 25 février 14:00 17:00 & Vendredi 26 février 9:30 – 17:00
Institut ARI – Cité des Arts
3 avenue Jean Darrigrand 64100 Bayonne 

“Le droit au froid” Conférence de Béatrice Collignon, géographe, sur RadioKultura

Dans le cadre du festival « Haizebegi 2020 » à Bayonne (octobre 2020) une journée a été dédiée à « Le droit au froid comme revendication culturelle des Inuits du Canada ». Prononcée par Béatrice Collignon, géographe, Professeur à l’Université de Bordeaux Montaigne, cette conférence a mis en évidence l’impact du réchauffement climatique sur le mode de vies des Inuits du Canada…
Cette conférence est désormais en ligne sur RadioKultura :
Plus d’infos :
http://haizebegi.eu/
https://www.radiokultura.eus

Bienvenue à Anna Cuomo

Bienvenue à Anna Cuomo – Ongi Etorri

Anna Cuomo rejoint l’équipe de l’Institut ARI en tant que Post-doctorante en contrat CNRS. En 2018, elle a soutenu à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS, Paris) sous la direction de Michel Agier une thèse de doctorat intitulée : “La fabrique d’un rap africain : création, engagement et cosmopolitisme à Ouagadougou, Burkina Faso”. Cette thèse d’exception s’est vue décerner le Prix 2019 Fondation Martine Aublet – Musée du Quai Branly. Anna Cuomo a créé la plateforme Anthropozik, dont l’objectif est de construire des ponts entre les industries musicales et la recherche en sciences sociales afin d’initier des projets innovants et collaboratifs. Au sein de l’Institut ARI de Bayonne, elle conduit un programme d’anthropologie visuelle sur la relation entre musique, politique et industrie musicale dans la diaspora congolaise.

Welcome to Anna Cuomo

Anna Cuomo joins the ARI Institute team as a post-doctoral student on a CNRS contract. In 2018, she has defended her PhD thesis at the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS, Paris) under the supervision of Michel Agier entitled: “The manufacture of an african rap : creation, engagement and cosmopolitanism in Ouagadougou, Burkina Faso”. This exceptional thesis has been awarded the 2019 Martine Aublet Foundation – Musée du Quai Branly Prize. Anna Cuomo has created the Anthropozik platform, whose objective is to build bridges between the music industry and social science research to initiate innovative and collaborative projects. At the ARI Institute in Bayonne, she is leading a visual anthropology program on the relationship between music, politics and music industry in the Congolese diaspora in Paris.

Journées doctorales d’ethnomusicologie 2020

APPEL À COMMUNICATIONS
Journées doctorales d’ethnomusicologie 2020
Auditorium Jean-Rouch, Musée de l’Homme, Paris
30-31 octobre 2020
Ce que produit à l’ethnomusicologie, à la musique et à la connaissance la recherche des doctorant.e.s nous intéresse au plus haut point, ainsi que les conditions – difficiles, variées – dans lesquelles elle s’exerce. Produire de l’interconnaissance entre chercheurs, instaurer les conditions d’un débat scientifique large et régulier, offrir aux doctorant.e.s l’occasion d’exposer leur recherche publiquement, tels sont les objectifs de ces 10e Journées doctorales d’ethnomusicologie (Rencontres nationales de doctorants en ethnomusicologie) qui seront accueillies au Musée de l’Homme, Paris. Chaque exposé durera trente minutes, suivi d’une discussion. Les Journées doctorales d’ethnomusicologie sont ouvertes à tout.e doctorant.e menant une recherche en ethnomusicologie, quelles que soient son université et la discipline dans laquelle elle ou il est officiellement inscrit.e (ethnomusicologie, musicologie, sociologie, ethnologie, anthropologie, histoire, études culturelles…). Ces dixièmes journées seront l’occasion d’un hommage particulier à Luc Charles-Dominique, qui en fut l’instigateur et nous a transmis la responsabilité.
Les doctorant.e.s souhaitant proposer une communication doivent faire parvenir avant le 6 septembre 2020 un texte comprenant :
– le titre de la communication
– un résumé (2 500 signes maximum)
– le nom de l’université, du laboratoire et de la directrice ou directeur de thèse
aux adresses suivantes : anne.damon@univ-st-etienne.fr; furniss@mnhn.fr; christine.guillebaud@cnrs.fr; lebomin@mnhn.fr; francois.picard@sorbonne-universite.fr

 

Bienvenue à Julie Oleksiak

Dr. Julie Oleksiak joins the ARI Institute team. She benefits from a post-doctoral scholarship from the Agglomeration Basque Country until the end of 2020. January 2020, she completed her doctoral thesis at the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS, Paris) entitled: "Des musiques du monde à Royaumont. Fabrication de la diversité et programmation de rencontres dans une institution culturelle". His work programme in Bayonne will lead her to deal with the question of Cultural Rights in the french Basque Country. http://www.theses.fr/s134884

Julie Oleksiak rejoint l'équipe de l'Institut ARI. Elle a soutenue à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS, Paris), une thèse de doctorat intitulée: "Des musiques du monde à Royaumont. Fabrication de la diversité et programmation de rencontres dans une institution culturelle". Son programme de travail à Bayonne va l'amener à s'intéresser à la question des Droits Culturels en Pays Basque de France.
https://www.mediabask.eus/eu/info_mbsk/20200213/l-agglo-tient-la-main-aux-chercheurs 

L’Institut ARI sur radio Métaclassique – 3 juin 2020

Au mois de septembre 2018, l'Institut ARI organisait à Bayonne son université d'été franco-allemande sur le thème "La musique des migrants dans les camps : faire de l’art en situation d’urgence". A la suite de cette initiative, les Cahiers d'Ethnomusicologie (Genève) ont publié un numéro spécial consacré à ce thème. Intitulé Migrants musiciens, ce numéro est Coordonnée par Denis Laborde (Institut ARI) et Luc Charles-Dominique (Université de Nice).

https://journals.openedition.org/ethnomusicologie/3496 
 
Le 3 juin 2020, la radio invitait deux des contributeurs à ce numéro : Julie Oleksiak (Institut ARI) et Julien Labia (Sorbonne Universités). Ils s'entretiennent ici avec le producteur David Christoffel.

Métaclassique #70 – Migrer

Est-ce qu’il faut connaître les origines d’un musicien pour sentir comme sa musique est importante pour lui et projeter sur elle une intensité que l’on aimerait pouvoir faire résonner quelque part d’assez profond en nous pour se trouver au moins aussi poignant ? Pourquoi il est bien évident que les musiques issues de processus migratoires peuvent avoir d’autres choses à faire entendre que la seule histoire migratoire qui a pu les porter ? Entre le fait que les migrants sont appelés à se raconter et la tentation des institutions culturelles à valoriser la richesse musicale qui ressort de la diversité des pays d’origine, pourquoi faut-il en passer par des formes aussi événementielles que des festivals, des prix, ou des appellations aussi catégoriques que les « musiques du monde ». Nous recevons Julie Oleksiak et Julien Labia qui ont tous les deux contribué au dossier « Migrants musiciens » du 32è numéro des Cahiers d’ethnomusicologie pour débattre de ces tensions qui traversent l’écoute de la musique devant le fait de « Migrer » – des tensions que l’on pourrait faire remonter aux années 1880, à l’époque où les compositeurs s’inspiraient des musiques lointaines venues à Paris pour l’occasion des expositions universelles, alors que la notion d’immigration commençait tout juste à faire l’objet de discours réglementaires, pendant qu’on inventait les papiers d’identité et le Code de la nationalité, respectivement en 1888 et 1889.

Une émission produite et réalisée par David Christoffel.

ARI Institute – Postdoctoral fellowship Anthropology of Music / Scientific documentary film

https://emploi.cnrs.fr/Offres/CDD/UMR5319-SYLVIG1-011/Default.aspx?lang=EN

The researcher recruited will contribute to the development of the ARI Institute’s Anthropology of Music project and to its international influence. The position is oriented towards Anthropology of Music and Visual Anthropology. The aim is to produce a scientific documentary on “Musical practices in situations of forced migration”. The Communauté d’Agglomération Pays Basque finances the contract as part of its research development programme, in partnership with the CNRS.

To develop personal research on the theme of musical practices in situations of forced migration. By “musical practices”, we mean the production of music in situations of co-presence. In this context, the analyses may concern: musicians in professional circuits (festivals, theatres, teaching structures); institutional arrangements for integration through music (Creative Europe Programme of the European Union, universities, academies); actions of NGO structures mobilised in this sector; common practices of non-professional migrants; music teaching in migrant camps; music therapy.
The research may concern any cultural area.
The successful candidate will be required to produce a 52-minute documentary film. The resources of the ARI Institute will be made available. The successful candidate will be able to benefit from the support, advice and guidance of the Institute’s audiovisual department in the production of his/her scientific documentary.

Skills

Candidate with a PhD in Social Sciences. Disciplines: Social Anthropology, Ethnology, Ethnomusicology, Musicology, History, Political Science, Geography, Philosophy. Fluent English. French useful. Basque appreciated.
Competence in audiovisual tools is valued but is not required. The documentary film can be co-directed with Alexandra Ena, head of the audiovisual department.

Work context

The person recruited will be attached to Passages, Joint Research Unit 5319 of the CNRS, the University of Bordeaux-Montaigne, the University of Bordeaux, the University of Pau and the Pays de l’Adour and the École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux. The unit is located on four sites: Bordeaux-campus, Ensap-Bordeaux, Pau-university and the ARI Institute in Bayonne. Its members come from distinct disciplinary fields: geography and planning, environment and landscape, urban planning and architecture, sociology, anthropology, ethnology, musicology.
The ARI Institute (Basque Anthropological Research Institute on Music), is located at the Cité des Arts in Bayonne. It is subject to the internal rules of UMR 5319 Passages.
Residence in Bayonne is mandatory.
The young researcher will have an office at the ARI Institute (Cité des Arts, Bayonne), dedicated facilities and will work closely with the management of UMR Passages (Prof. Béatrice Collignon), the director of the ARI Institute (Prof. Denis Laborde) and the head of the audiovisual cluster (Alexandra Ena).
He or she will manage the Institute’s website and participate in the animation of the CNRS International Research Network that the ARI Institute leads (9 International Research Teams).

Application

Online applications must be submitted in English or French by Friday, June 26. Auditions will be held on Thursday, July 2 by videoconference:

Complete Curriculum Vitae

Cover letter (explaining the insertion in the profile)

Postdoctoral project

For more details on the offer, candidates can contact Prof. Denis Laborde, Director of the project’s ARI Institute: denis.laborde@cnrs.fr Please mention ARI-Post-Doc
Only applications submitted via the CNRS job portal can be taken into account.
More information on moving to Bayonne and the Basque Coast can be obtained on the city’s website: http://www.bayonne.fr/decouvrir-bayonne/463-nouveaux-bayonnais.html

https://emploi.cnrs.fr/Offres/CDD/UMR5319-SYLVIG1-011/Default.aspx?lang=EN

Journées d’Informatique Musicale (JIM) Cité des Arts – Bayonne, du 13 au 15 mai 2019

 

Affiche réalisée par Margot Klein

Du 13 au 15 mai 2019, l’institut ARI se fait hôte de trois journées de rencontres musicales autour de l’informatique et des mathématiques. Plus de 70 chercheurs et artistes accueillis, en collaboration avec l’AFIM, le SCRIME, le LABRI, le Conservatoire à Rayonnement Régional de Bayonne, l’Ecole Supérieure d’Art Pays Basque…

Le livret-programme complet ici : JIM 2019 ARI Bayonne

Le rêve d’un arc entre Bilbao et Montréal et qui passe par Bayonne ; un projet présenté par Alain Bonardi, compositeur, Professeur à l’Université Paris 8 (en français, puis en basque)

Nous savons que les marins basques allaient pêcher la morue et chasser la baleine à Terre-Neuve dès 1517. Le chantier naval actuel[1] de reconstruction du baleinier San Juan dans la baie de Pasaia au Pays Basque côté espagnol, là où il a été assemblé il y a 450 ans, atteste de cette activité transatlantique.

A l’image de ces allers-retours des pêcheurs de Guipúzcoa, nous avons souhaité un programme artistique des Journées d’Informatique Musicale 2019 à la fois local, centré sur le Pays Basque et global, ouvert sur le monde francophone qui est celui de notre association, l’AFIM.

Cette année, nous dessinons un arc musical et artistique qui va de Bilbao à Montréal, en passant par Bayonne son centre, Bordeaux et Paris. Nous tissons des liens entre des centres très actifs, qui montrent la vitalité de nos disciplines, de la recherche-création et contribuent à la formation des jeunes compositeurs, créateurs et chercheurs. Ce sont d’abord ces jeunes qui sont mis à l’honneur dans ce programme artistique, associés à certains de leurs aînés. Nous parcourons des œuvres de musique mixte, électroacoustique, improvisée mais aussi des propositions venant des arts sonores, ainsi que des installations. Côté interprètes, nous avons choisi de mettre en valeur les talents de musiciens bayonnais, professeurs au Conservatoire à Rayonnement Régional de la ville. Enfin, dans l’esprit d’un des thèmes des JIM, l’immersion sonore, nous avons imaginé un dôme de 16 haut-parleurs destiné à la spatialisation des sons électroniques dans l’auditorium Grenet de la Cité des Arts.

Bilbao. De la Faculté des Beaux-Arts de l’Université du Pays Basque nous viennent deux contributions à situer du côté des arts sonores, Diapasons et Ur Tanta Gaixoa proposées par les artistes Mikel Arce d’une part, Josu Rekalde et Enrike Hurtado d’autre part.

Bayonne. La Cité des Arts qui accueille les JIM cette année met en valeur les productions de ses étudiants, que ce soit les installations des élèves de l’Ecole d’Art (Annie Etchepare, Marie Larquier, Tao Rousseau ; Maylis Benquet, Lisa Chartier-Thuilier, Léonie Pons, Lola Villabriga et Ines Rouatbi) ou les compositions des élèves (François Bernecker, Isabelle Omer, Oscar Vaurs) de la classe d’électroacoustique de Patrick Defossez ; ce dernier re-visitera son cycle CO2-Lieder selon deux modes : d’une part, musique improvisée en concert avec Anne-Gabriel Debaecker, Eric Lenormand et Charley Rose ; d’autre part, projection du documentaire de Pauline Laplace.

Bordeaux. Le SCRIME (Studio de création et de recherche en informatique et musiques expérimentales de l’université de Bordeaux) nous propose la reprise de trois œuvres acousmatiques créées en son sein : Dans l’os de Nathalie Aguer, Claudia’s loving you de Cyril Gourvat et Espace circulaire 1 : Arkaïm de Laurent Soulié. Pierre Cochard, ancien du SCRIME, présentera une installation sonore immersive, quarrè, s’appuyant sur les recherches et technologies développées au LaBRI, et par le collectif OSSIA. Christophe Havel, professeur au Conservatoire à Rayonnement Régional de Bordeaux montrera l’installation immersive Il Canto dei suicidi réalisée en collaboration avec Vincent Ciciliato. Thomas Meyssonnier propose quant à lui un univers acoustique virtuel intitulé CellGrid.

Paris. Du CICM/Université Paris 8 (Centre de Recherches Informatique et Création Musicale) viennent deux pièces issues de recherches sur le thème « synthèse sonore et spatialisation » : une création pour accordéon et électronique en temps réel de Nicolas Brochec, étudiant de Master 2 ancien élève du CRR de Bayonne, ainsi qu’une nouvelle étape de recherche-création du travail d’Alain Bonardi, Dans la Nef de nos songes.

Montréal. La Faculté de Musique de l’Université de Montréal nous propose trois compositions d’étudiants-doctorants de Robert Normandeau ou Pierre Michaud : une performance spatiale de Christophe Lengelé, Free parties will survive, la reprise de la pièce acousmatique de David Ledoux, Ville aux cent clochers, et la création d’une pièce mixte de Joshua Bucchi, Cage Effect, pour clavecin et électronique en temps réel.

Le programme artistique se déroule en trois étapes dans l’auditorium Grenet : lundi 13 mai un concert de musique électroacoustique ; mardi 14 mai, un concert de musique mixte et improvisée ; mercredi 15 mai, présentation de l’installation quarrè de Pierre Cochard. En parallèle, les installations visuelles et sonores sont présentées en salle 2 de l’École d’Arts lors des pauses café et déjeuner.

Nous voudrions tout d’abord remercier Thibaud Keller, Réalisateur en Informatique Musicale au SCRIME à Bordeaux et João Svidzinski, ATER au Département Musique de Paris 8/CICM pour leur participation très importante dans la préparation et le déroulement de ces événements artistiques. Au CRR de Bayonne, nos remerciements à Michaël Gavazzi son directeur, Vanessa Renaud en tant que responsable de la vie culturelle de l’établissement et Jean-Jacques Garcia, responsable de la régie et personnel technique, notamment concernant le prêt d’instruments et la communication. Merci également à Patrick Defossez d’avoir été le relais entre les JIM et le Conservatoire. Du côté de l’École d’Arts, nous remercions Frédéric Duprat, directeur adjoint, d’avoir monté un programme artistique à partir d’œuvres des élèves de son établissement et d’ouvrir une salle pour exposer les installations proposées.

A toutes et tous, nous souhaitons trois belles journées d’échange, d’écoute, de découverte ici au Pays Basque.

Pour le comité artistique des JIM 2019,

Alain Bonardi

[1] Projet Albaola, Faktoria Maritime Basque : http://www.albaola.com

____________

Bilbotik Montréalera

Badakigu euskal marinelak 1517tik Ternuaraino zihoazela bakailaoa arrantzatu eta balea ihiztatzeko. Espainol aldean, Euskal Herriko Pasaiako badian gaur egun plantatu San Juan baleontziaren berriz eraikitzeko ontziola[1], bertan osatua izan baitzen duela 450 urte, dugu Atlantikoaz haraindiko jarduera honen lekuko dugu.

Gipuzkoako arrantzaleek burutu joan-etorri hauen gisara, aldi berean tokikoa, Euskal Herrian zentraturik, eta orokorra, AFIM, gure elkartearena den mundu frankofonoari irekia zaien programazio artistikoa apailatu nahi izan dugu2019ko Musika Informatikoen Egunen karietara.

Aurtengoan, Bilbotik Montréalera doan musika eta arte arku bat marrazten dugu, honen erdian den Baiona, bai eta Bordele eta Paris zeharkatuz. Loturak sortzen ditugu hain aktiboak diren zentro batzuen artean, gure arloen, ikerketa-sorkuntzaren bizkortasuna erakutsiz eta musikagile, sortzaile eta ikerlari gazteen formakuntza sustatuz. Gazteak dira bereziki argira ekarriak programazio artistiko honen bidez, aitzinagoko batzuk ahantzi gabe. Musika mota desberdinetako obrak arakatzen ditugu, elektroakustikoan inprobisatuak, baina ere soinu arteetatik datozen proposamenak ere. Joileei dagokienez, hiriko Eskualde Mailako Kontserbatorioan irakasle diren baionar musikarien trebetasunei leku handia ematearen alde egin dugu. Azkenik, soinu murgiltzea, JIM hauen gaietako bat sakontzearren, soinu elektronikoak Arte Hiriko Grenet entzutegian esapaziotzeko, 16 bozgoragailu kupula asmatu dugu.

Bilbo. Soinu arteen sailan kokatu beharreko bi ekarpen datozkigu Euskal Herriko Arte-Ederretako Fakultatetik, alde batetik Mikel Arce eta beste aldetik Josu Rekalde eta Enrike Hurtado euskal artistek eskaini Diapasons eta Ur Tanta Gaixoa.

Baiona. JIM-ak aurten aterpetzen dituen Arte Hiriak bertako ikasleen obrak ditu argira ekarriko, izan Arte Eskolako ikasleen muntadurak (Annie Etchepare, Marie Larquier, Tao Rousseau ; Maylis Benquet, Lisa Chartier-Thuilier, Léonie Pons, Lola Villabriga eta Ines Rouatbi) edo Patrick Defossez-en elektroakustiko klaseko  ikasleen sorkuntzak (François Bernecker, Isabelle Omer, Oscar Vaurs); bi moduei jarrikiz birbisitatuko du CO2-Lieder haren zikloa: alde batetik, musika inprobisatua Anne-Gabriel Debaecker, Eric Lenormand eta Charley Rose-rekin elkarturik eskaini emanaldian; eta, beste aldetik, Pauline Laplace-ren dokumentalaren proiekzioarekin.

Bordele. SCRIME-k (Bordeleko unibertsitateko informatiko eta musika esperimentuak sorkuntza eta ikerketa estudioa) bere baitan sortu hiru obra akusmatiko berriz hartzea proposatzen digu: Nathalie Aguer-en Dans l’os, Cyril Gourvat-en Claudia’s loving you eta Laurent Soulié-ren Espace circulaire 1 : Arkaïm. SCRIME-tik ibilitako Pierre Cochard-ek, LaBRI-n eta OSSIA kolektiboak garatu ikerketa eta teknologietan oinarritu quarrè, soinu muntadura murgilgarria aurkeztuko du. Bordeleko Eskualde Mailako Kontserbatorioko irakasle den Christophe Havel-ek, Vincent Ciciliato-rekin lankidetzan sortu Il Canto dei suicidi, muntadura murgilgarria erakutsiko du. Thomas Meyssonnierek bere aldetik, CellGrid deitu unibertso akustiko birtuala eskainiko du.

Paris. CICM/ Paris 8 Unibertsitatetik (Informatika eta Musika Sorkuntza Ikerketa Zentroa) « soinu sintesia eta espaziolizatze » gaiaz burutu ikerketetan oinarritu bi obra datozkigu: Nicolas Brochec, Master 2-ko ikasle eta Baionako CCR/EMK-ko ikasle ohiak eskusoinu eta elektronikorako sorkuntza denbora errealean joa, bai eta Dans la Nef de nos songes, Alain Bonardi-ren lanaren ikerketa-sorkuntzaren etapa berria.

Montréal. Montréaleko Unibertsitateko Musika Fakultateak, Robert Normandeau edo Pierre Michaud-en ikasle-doktoregaien hiru sorkuntza proposatzen digu : Free parties will survive, Christophe Lengelé-ren espazio performance bat, Ville aux cent clochers David Ledoux-en pieza akusmatikoaren berriz ematea, eta klabezinerako eta denbora errealeko elektronikorako Cage Effect, Joshua Bucchi-ren pieza mistoa.

Hiru alditan burutuko da programa artistikoa Grenet entzutegian: maiatzaren 13an, astelehenarekin, musika elektroakustiko emanaldia; maiatzaren 14an, asteartearekin, musika misto eta inprobisatu emanaldia; maiatzaren 15ean, asteazkenarekin, Pierre Cochard-en quarrè muntaduraren aurkezpena. Aldi berean, begi eta soinu muntadurak Arte Eskolako 2 gelan ikusgai izanen dira kafe eta bazkari pausen garaian.

Nahi genituzke lehenik Thibaud Keller Bordeleko SCRIME-n Musika Informatiko Errealizadorea eta João Svidzinski, Paris 8/CICM-eko Musika Departamenduko ATER eskertu, arte gertakizun hauen prestatketan eta antolaketan ukan duten partehartze garrantzitsuaz. Baionako ESK/CCR-i ere, gure eskerrak Michaël Gavazzi zuzendaria, Vanessa Renaud kultur bizirako arduraduna eta Jean-Jacques Garcia, zuzendaritza eta langile teknikoen arduradunari, bereziki tresnak prestatu eta komunikazioa hedatzeagatik. Eskerrak ere Patrick Defossez-i JIM eta kontserbatorioaren arteko harremana segurtatzeagatik. Arte Eskolari dagokionez, Frédéric Duprat zuzendari ordea dugu eskertu nahi, bere eskolako ikasleen obretatik abiatu programazio artistikoa antolatu eta proposatu muntadurak erakusgai jartzeko gela bat eskaini duelako.

Zuei denei, onena desiratzen dizuegu hona, Euskal Herrira, hiru egun horietan elkartrukatu, entzun eta gauza berriak ezagutzera hurbilduko zaretelarik.

2019ko JIM-etako batzorde artistikoaren izenean,

Alain Bonardi

[1] Projet Albaola, Faktoria Maritime Basque : http://www.albaola.com