Liberté pour Fariba Adelkhah, anthropologue emprisonnée en Iran depuis juin 2019

Le 20 mars dernier, après près de 300 jours de rétention, Roland Marchal, chercheur au Centre de recherches internationales (Ceri) de Sciences Po, était enfin libéré. Fariba Adelkhah, chercheuse dans ce même centre, elle, est encore incarcérée. Son procès pour « propagande contre le système politique de la République islamique » et « collusion en vue d’attenter à la sûreté nationale » aura lieu demain, le 18 avril. En temps de confinement, la communauté scientifique reste mobilisée pour sa libération : https://faribaroland.hypotheses.org/